Dissonances: la presse en parle

Etude FreeThinking pour Publicis Groupe

Du 26 mars au 9 avril dernier, nous avons rassemblé 190 Français sur notre plateforme fermée qui ont conversé pendant 15 jours sur leur vision de la France Post 11 janvier et sur leur vision pour demain – à la fois pour eux et pour leur pays à 2 ans des élections.

Le résultat: 1220 posts plus tard, une vision qui révèle les dissonances qu’il y a entre ce qu’ils vivent et ressentent et le discours ambiant sur l’amélioration de la situation économique et sur la cristallisation autour de quelques personnalités dans la perspective de 2017.

Trois « séries » de dissonances:

– Dissonances du point de vue de leur situation: pas de perception de reprise économique mais le sentiment d’une aggravation de la situation de précarité et d’une France qui continue à décliner dangereusement.

– Dissonances avec les élites dirigeantes:  gravité du citoyen vs manque de sérieux des élites, volonté d’expression vs déni de démocratie, attentes de changement vs les politiques comme obstacles au changement. Peu de discours cristallisé vs les personnalités politiques émergentes dans les media.

– Dissonances par rapport au 11 janvier: ces Français ont cru que la manifestation  du 11 janvier pouvait, allait changer les choses, marquer un sursaut, leur donner l’occasion de se rassembler derrière un leadership. Et rien n’est arrivé. Pour la 1ère fois aussi clairement exprimé, le rêve d’un coup d’état citoyen sur notre plateforme.

Les media en parlent:

Cette étude, la presse s’en est faite largement l’écho ces derniers jours, quelquefois en contrepoint ou en complément des polémiques nées du livre d’Emmanuel Todd « Qui est Charlie ? » :

Libération le 5 mai lui a consacré un long article dressant le portrait de « Classes moyennes qui rêvent d’un coup d’état citoyen ».

Et un second titré « Les classes moyennes ont le mal de leur pays » le même jour.

L’Opinion en a fait sa Une du 5 mai: « 11 janvier: le mythe en miettes », iTele un sujet titré « La désillusion des classes moyennes trois ans après l’élection de François Hollande ».

Christophe Barbier son éditorial dans L’Express, « L’effondrement de la moyenne ». Natacha Polony le citant sur Europe 1 dans sa revue de presse du mercredi 13 mai.

Joseph Macé-Scaron son éditorial dans Marianne du 15 mai, « Le coup d’Etat citoyen ».

Aller plus loin avec nous dans la détection d’insights et de tendances:

Cette étude illustre encore une fois la capacité des gens à jouer le jeu du quali-collaboratif quand il s’agit de réfléchir ensemble, de se confier et de nous permettre d’aller toujours plus loin dans la connaissance du consommateur et du citoyen et dans la détection des insights et des tendances.

Pour en savoir plus et aller plus loin avec nous sur ce sujet, contactez nous:

Véronique Langlois – veronique.langlois@freethinking.fr – 06 14 40 57 81
Xavier Charpentier – xavier.charpentier@freethinking.fr – 06 10 83 48 28

 

Restons en contact

Twitter
Facebook

Offre d’emploi/ planneur stratégique-chargé(e) d’étude qualitative FreeThinking, laboratoire d’études communautaires et de planning..

0 comments11 months ago