A quoi ressemblera le consommateur de demain?

 

Entretien avec Market Research News, Mars 2014.

C’est un fait: l’effacement des perspectives de croissance en France va marquer la consommation de demain. Entre consommation contrainte, de recyclage, de repli, consommation inégalitaire, consommation d’intégration, voici en quelques lignes pour Market Research News notre contribution à cette question difficile mais passionnante.

 

Retrouvez le début de notre entretien avec Market Research News :

Thierry Semblat – Market Research News : Autour de cette question de savoir à quoi ressemblera le consommateur de demain, nous vous proposons de formuler un certain nombre d’hypothèses. L’idée n’est naturellement pas de viser à l’exhaustivité des tendances intéressantes pour les entreprises et les marques, mais plutôt d’évoquer celles qui vous semblent les plus marquantes en fonction de votre regard de la société. Quelles sont donc celles que vous mettriez plus particulièrement en avant ?

FreeThinking : Il est bien sûr toujours difficile de prédire des ruptures. Nous allons donc plutôt évoquer des hypothèses d’accélération d’un certain nombre d’évolutions ou de pratiques. Si l’on s’intéresse plus particulièrement à la France et même à l’Europe -en tout cas pour l’Europe du Sud -, la notion de paupérisation nous semble assez incontournable… Pour le coup, il y a bien là dans notre société une rupture, un changement de donne extrêmement structurant. Notre société est censée être une société de désir, et ce désir est aujourd’hui contraint, contrarié, ce qui a de multiples implications. Carrefour a fêté cette année ses 50 ans d’existence. Beaucoup de gens seraient sans doute ravis de retrouver cette époque « joyeuse » de la consommation, où l’on découvrait plein de marques et de nouveaux produits. Mais cette contrainte n’a pas pour simple effet de faire consommer moins ; elle amène surtout les gens à consommer différemment, à faire de nouveaux choix.

Thierry Semblat – Market Research News : Le terme de « paupérisation » peut sembler assez fort…

FreeThinking : Tel que nous l’entendons, cela ne signifie pas que les gens doivent obligatoirement subir des conditions matérielles très difficiles. Cela désigne plus un état d’esprit, qui est réellement en train de s’installer, et qui correspond à l’absence de perspectives. Un article paru il y a (…) cliquer ici pour lire la suite

 

Restons en contact

Twitter
Facebook

Offre d’emploi/ planneur stratégique-chargé(e) d’étude qualitative FreeThinking, laboratoire d’études communautaires et de planning..

0 comments9 months ago